ASSOCIATION de SAUVEGARDE de la
CHAPELLE NOTRE DAME de PITIÉ SAINT-CARRÉ

Dessin de la chapelle Notre dame de pitie à St.Carré

 

Bureau:

Présidente: Danielle PROVOST
3, rue Crec'h ar Vanquez
Saint-Carré
22420 Lanvellec
tél: 06 81 92 29 47
Vice-Présidente: Anne-Laure JEZEQUEL
Trésorière: Annie LE GAC
Trésorière-Adjointe: Danielle TALGUEN
Secrétaire: Fabiènne BOUVERET
Secrétaire-Adjoint: Jean-Claude LE GUEZIEC
Membre du CA: Michel LE GAC 

 

Description:

Association N° W 223001639 Loi du 1er juillet 1901 - créée le 19 Avril 2014

Adresse email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

CHAPELLE ND DE PITIÉ - SAINT-CARRÉ – 22420 LANVELLEC


QUELQUES DATES

 

Statue du Saint Kare ca. 1700 Statue de notre dame de pitié honorée à St. CarréLégende ou histoire, au Vème siècle, Kare (prononcer Karé), compagnon d’Efflam débarque sur la Lieue de Grève, dans la baie entre Lannion et Morlaix (enfin, entre le 5ème et le 8ème siècle !).


On retrouve la trace de son premier ermitage dans le nom du lieu-dit « Lancarre ». Puis il remonte le Yar et arrive dans un endroit qui s’appelle aujourd’hui Saint-Carré où il fonde un oratoire dédié à ND de Pitié. 

 

En 1170, une charte fait mention, sur Saint-Carré, d’une grange (établissement agricole) relevant des moines cisterciens de Bégard. Lanvellec fait alors partie de la paroisse primitive de Plouaret.

 

 Dès 1439, Lanvellec apparaît comme paroisse autonome, enclave du diocèse de Dol, dans le diocèse de Tréguier. Les guerres de la Ligue (1588-1598) n’épargnent pas la chapelle de Saint-Carré. Les registres paroissiaux de 1604 mentionnent de grandes destructions.

 

 Le 11 décembre 1696, après l’invention (la découverte) de la statue miraculeuse par Bizien (prénom) Jean (nom), bénédiction de la chapelle reconstruite. 

 

Les trois poutres de la nef avec des inscriptionsEn 1878, reconstruction du clocher détruit par la foudre et réaménagement (murs – statues – mobilier - peintures) du chœur, de la nef et des transepts, de la sacristie…

  

A remarquer, sur le clocher, au-dessus du placître, les trois pierres qui expliquent le motif de la construction de la chapelle et qui, à l’origine, devaient se trouver sous le pilier gauche du clocher (comme dans tout édifice de grande renommée).

les trois pierres sur le clocher

 

 

 

 


AUJOURD’HUI

 

L'autel lateral risque de s'effondrefrise effondrée au-dessus de la petite porte du transept gaucheContenant des objets mobiliers inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques ou classés au titre des Monuments historiques, la chapelle se détériore maintenant de plus en plus sûrement: pierres polychromes écaillées ; boiseries affaissées (avec le risque d’effondrement des sculptures supérieures, comme déjà d’une frise au-dessus de la petite porte du transept gauche); mais surtout ravages d’insectes xylophages.

blochet ravagé par des insectes xylophages

blochet à restaurer

 

 

 

Le 19 avril 2014, une association - Loi 1901 - se crée pour tirer la sonnette d’alarme et engager des actions pour une restauration, à défaut une rénovation. Son objet : «L’aide à la restauration, la sauvegarde, l’entretien et la mise en valeur de la chapelle ND de Pitié à Saint-Carré en Lanvellec ». Elle reçoit un accueil bienveillant. Mais les dossiers à remplir sont très complexes et les délais très longs !

 

 


L’AVENIR

 

L’association a besoin de vous tous. Merci.

Pour nous joindre dans nos efforts, vous pouvez télécharger le bulletin d'adhésion.

 

Autel central de la chapelle ND de Pitié à St. Carré

Statue du Jean Baptiste

Porte laterale datée 1697